Communauté de Communes du Vexin-Thelle

« Ensemble, construisons notre avenir »

Le recyclage des radiographies argentiques

Photo par défaut - déchets

Les radiographies numériques remplacent progressivement les radiographies argentiques dans les cabinets de radiologie. 

S’il est recommandé de conserver ses anciennes radiographies pour pouvoir les comparer avec des versions plus récentes, que faire de nos vieilles radiographies argentiques que nous avons tendance à garder durant de très nombreuses années.  


Un peu d’histoire La radiographie fait partie des techniques d’imagerie de transmission par rayons X. Ces rayons sont des ondes électromagnétiques qui sont capables de traverser la matière, donc notre corps.  

Les rayons X ont été découverts par Wilhelm Röntgen en 1895 lorsque pendant ses expériences, il remarqua que ces rayons étaient capables de s’imprimer sur des plaques photographiques. Cette découverte marque le début de l’imagerie qui se développa et pas uniquement en médecine. Cette technique est également utilisée à ce jour par les services de sécurité (pour voir le contenu de notre valise à l’aéroport par exemple).  


Comment se débarasser de Ses radios ? 

Les radiographies argentiques sont considérées comme un déchet dangereux. Elles sont composées d’un support en plastique sur lequel une couche d’halogénures d’argent est posée. Ces derniers peuvent polluer les milieux naturels, s’ils sont déposés dans la nature. Pour révéler les images les radiographies sont « baignées » dans de l’acide.  Aucun des composants suscités n’est biodégradable. 

Une plaque jetée dans la nature ou dans vos déchets ménagers mettra plus de 300 ans à se dégrader.  Il n’est donc pas concevable de les éliminer via la filière de traitement des déchets ménagers résiduels.  


Afin de préserver l’environnement et vous permettre de vous séparer de vos radiographies tout en les recyclant, la Communauté de Communes du Vexin-Thelle vous permet de les déposer dans des contenants adaptés : Au point propre à Porcheux A la déchèterie à Liancourt St Pierre A l’accueil de la CCVT  


Que deviennent-elles ? 

Les radiographies sont lavées dans une sorte de lessiveuse avec une solution à base d’eau et d’enzymes spécialement conçue pour dégrader la couche de cellulose contenant les réactifs chimiques  et les sels argentiques. Après quelques jours dans une cuve de décantation, les boues obtenues sont séchées afin de les transformer en « cendres ». Elles seront ensuite chauffées à très haute température afin d’en extraire l’argent à 99.9 %. Le plastique libéré de sa couche d’argent et des produits chimiques est lavé et dirigé vers une usine de textile où il rejoindra le même processus de valorisation que les bouteilles et flacons que vous déposez dans votre poubelle à couvercle jaune. Cette nouvelle matière formera de nouvelles bouteilles, de nouveaux flacons en plastique, ou toutes sortes d’objets en plastique, et ce sans avoir besoin de recourir à la matière vierge (le pétrole) pour les réaliser. 


Pensez donc à déposer vos radiographies aux lieux indiqués ci-dessus. La planète vous en remerciera.

Contact

  • Sandra Baralle

    Gestion des déchets03.44.49.41.51